Énumération des traits du type juif.

Cependant, entre l’ossature sous-jacente quelconque du Juif, et sa carnation sous-jacente, soit méditerranéenne, soit alpino-nordique, le masque juif subsiste. Nous avons rappelé, dans les premières lignes, l’effet qu’il produit sur la rétine. Énumérons maintenant ses caractères les plus courants. Ce sont :
Un nez fortement convexe, d’ailleurs de façon différente selon les individus, fréquemment avec proéminence inférieure de la cloison nasale, et ailes très mobiles ; chez certains sujets de l’Europe sud-orientale, le profil en bec de vautour est si accusé que l’on pourrait croire à un produit sélectionné et qu’il ne s’explique que par le phénomène d’auto-domestication plus haut mentionné ;
Des lèvres charnues, dont l’inférieure proémine souvent, parfois très fortement (il n’est pas illégitime d’y voir un résidu de facteurs négroïdes) ;
Des yeux peu enfoncés dans les orbites, avec, habituellement, quelque chose de plus humide, de plus marécageux que ce n’est le cas pour d’autres types raciaux, et une fente des paupières moins ouverte.
Les trois organes que sont les yeux, le nez et les lèvres sont donc fortement « chargés » et c’est la combinaison des caractères mentionnés de ces trois organes qui constitue principalement, avec une légère bouffissure de l’ensemble des parties molles, ce que nous avons appelé le masque juif.
Des caractères moins fréquents et moins marquants sont :
Le cheveu frisé, qu’il est également légitime de rattacher à une ascendance négroïde ;
L’oreille grande et décollée.
Des caractères se rapportant au corps, mais également moins importants que ceux du visage, sont :
Les épaules légèrement voûtées ;
Les hanches facilement larges ou graisseuses ;
Les pieds plats.
Certaines attitudes sont également plus ou moins typiques, à savoir :
Le geste griffu ;
L’allure dégingandée ou la démarche en battoirs.
Il faut cependant reconnaître que ces attitudes, et même les caractères mentionnés du tronc et des pieds, sont peut-être à mettre plutôt sur le compte du milieu ethnique non-racial que sur celui du type racial.
Nous avons dit plus haut que le squelette ne présentait pas de caractère particulier. Topinard a cependant fait état d’un certain degré d’avancement de la mâchoire, dit prognathisme. De façon générale, les races noires sont prognathes (ont la mâchoire proéminent fortement), les races jaunes sont prognathes (ont la mâchoire proéminent moyennement), les races blanches sont orthognathes (ont la mâchoire droite). Il s’agit, chez certains individus juifs d’un certain mésognathisme, et ce caractère éventuel, qui se rencontre aussi chez de nombreux sujets du Proche-
Orient, est naturellement à mettre sur le compte de connexions’, anciennes ou récentes, négroïdes.
Similairement, si un Juif présente de fortes pommettes, caractère nettement marqué chez les
Jaunes, moyennement chez les Noirs et pas du tout chez les Blancs normaux, ce caractère, ainsi que le rétrécissement de la fente des paupières peut être mis sur le compte de connexions anciennes ou récentes avec les Jaunes.
Tels sont les traits les plus notables du type judaïque, qui peuvent s’allier soit avec une tête et une face allongées, une peau basanée, des yeux et des cheveux noirs, une stature déliée (type
sephardim classique), soit avec une tête et une face larges ou moyennes, des yeux et des cheveux foncés, moyens ou clairs, une stature généralement trapue (type achkénazim, d’ailleurs en soi plus variable que le sephardim).
Mais n’oublions pas qu’entre les deux prototypes, il y a de la marge pour toutes les variétés et les diversités individuelles.

7 commentaires:

  1. les Habsbourgs étaient donc juifs.

    Connard de radoteur prétentieux au discours pseudo sciento ethnologique.

    RépondreSupprimer
  2. Le prince Charles est donc juif aussi!!!!!

    Quel est l'intérêt de votre article ? Nous ne sommes plus sous le régime de Vichy!!!!

    RépondreSupprimer
  3. C'est à cause de tels commentaires débiles et antisémites que l'on dresse les hommes les uns contre les autres dans le plus cancer de l'histoire de l'humanité : Le racisme.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous êtes parfaitement lobotomisé par la propagande anti-raciste.
      Décrire les différentes caractéristiques des différents groupes, ce n'est pas du racisme. Ce qui est méprisant, c'est de vouloir nier les différences.
      Les différences font la richesse de l'humanité. Vive les caractéristiques des peuples divers !

      Supprimer
  4. quel est le fondement scientifique de vos affirmations? quelles sont vos sources, et vos références?

    RépondreSupprimer
  5. à vous entendre Poutine Trump Angela Merkel Mohamed 6 sont des juifs mais c'est quoi ce raisonnement ?

    RépondreSupprimer
  6. Encore un inculte qui ne sait même pas que le Judaism est une religion est non une race . Quel rapport il y a entre un juif éthiopien et un juif askenaze . Si les Juifs avaient les meme traits et que les catholiques et les arabes nous serions tous les mêmes puisque nous descendons du même peuple.

    RépondreSupprimer